Droit pénal : Réduction de peine

A Almedalen, le leader de l’extrême-droite, Jimmy Åkesson, a proposé de supprimer à la fois le délai de prescription pour la poursuite des crimes et le système de réduction des peines pour les crimes violents. Les Sverigedemokraterna souhaitent également renforcer les droits des victimes. L’éditorialiste de SvD insiste aujourd’hui sur les risques de telles réformes, et sur l’importance du système de réduction des peines, sans lequel « les gens se retrouvent condamnés à 50,60 voir 100 ans de prison », « comme dans la plupart des Etats américains », ce qui n’est « ni humain, ni juste ».

Modifié le 12/07/2011

Haut de page