Discours du Premier Ministre aux entreprises à l’université d’été du Medef [sv]

Le 27 août dernier, Manuel Valls s’est exprimé devant le MEDEF, le syndicat patronal français.

En voici quelques principaux extraits :

« Notre pays a besoin de sortir des postures, des jeux de rôle auxquels nous sommes tellement habitués. Cessons d’opposer systématiquement Etat et entreprises ! D’opposer chefs d’entreprise et salariés ; organisations patronales et syndicats ! »

« Je le dis et je l’assume : La France a besoin de vous ! La France a besoin de toutes ses entreprises ! Moi j’aime l’entreprise. Il n’y a pas d’emplois sans employeurs ; c’est pourquoi il est absurde de parler de « cadeau fait aux patrons ». Une mesure favorable aux entreprises, c’est une mesure favorable au pays tout entier. »

Le gouvernement est au travail pour accélérer le rythme des réformes, pour faire avancer notre pays.

1. Des engagements importants sont pris : baisse du coût du travail, baisse de l’impôt sur les sociétés. Au total, en 4 ans, plus de 40 milliards d’euros de baisse sur les prélèvements touchant les entreprises, ce qui représente 2 points de PIB !
2. Action de simplification systématique : « Certaines formalités excessives sont aussi coûteuses et pénalisantes : nous nous y attaquons. Nous allons faire adopter au Parlement une loi prévoyant de nombreuses mesures de simplification pour les entreprises. »
3. Trouver un équilibre dans les négociations : « La protection des salariés est globalement élevée dans notre pays. Mais certaines adaptations sont possibles. »
Compétitivité des entreprises, restauration de leur capacité à investir.

« Nous vivons dans une économie de marché, dans un monde globalisé… et la France n’a donc pas à faire exception ! Car quand les entreprises gagnent, c’est la France qui gagne. »

« Et nous avons la chance, en France, d’avoir l’un des viviers de start-ups les plus dynamiques au monde. »

Poursuite des réformes

« Des réformes attendues, qui nous permettront de rendre notre économie plus souple, plus réactive. Nous allons accroître la concurrence, alléger certaines règles. Ce gouvernement agit pour les entreprises. »

Attractivité de la France

« Il est frappant de constater que nombre d’entreprises étrangères installées en France ont une bonne image de notre pays. Elles savent faire la part entre les apparences et la réalité. »

« Car la France a des ressources où puiser pour se renouveler, comme elle l’a fait mille fois par le passé : sa démographie, ses travailleurs qualifiés, volontaires, créatifs. Ses infrastructures, qui fournissent aux entreprises une aide considérable. »

« La France a tant d’atouts. Tant d’avantages compétitifs ! »

Modifié le 20/11/2014

Haut de page