Manifestation #ParisAttacks à Stockholm (21 novembre 2015)

Discours de M. Jacques Lapouge, Ambassadeur de France en Suède, à l’occasion de la manifestation sur Gustav Adolfs Torg à Stockholm suite aux attentats terroristes qui ont eu lieu à Paris le 13 novembre 2015.

"This is impressive to see so many of you, Swedes and French together, rallying to show their solidarity one week after these terrible events in France. I would like to thank all those who helped organize this gathering, and in particular the city of Stockholm and the police department. Thank you also to minister Annika Strandhall, to Mayor Karin Wanngord, to Mrs Mona Sahlin coordinator for the prevention of radicalization and French representative Christophe Premat to be with us today.

I shall switch back to English later mais je voudrais m’adresser en premier lieu à mes compatriotes français et franco-suédois. Pour vous remercier d’abord de vous être mobilisés spontanément depuis le 13 novembre, ici mais aussi ailleurs en Suède. Nous avons besoin, dans cette période, d’être ensemble, pour manifester notre émotion et notre refus de céder sur les valeurs essentielles. C’est important aussi de le faire avec nos amis suédois, avec qui nous partageons notre vie quotidienne et qui se sont montrés tellement solidaires depuis une semaine.

La tristesse et le choc provoqués par les évènements de ces derniers jours sont très forts. Les terroristes ont frappé aveuglément, en des lieux de rassemblement, de fête et d’amitié, de culture, de musique et de sport. Nous pensons toujours à ces centaines, de jeunes surtout, qui ont été tués, blessés et traumatisés par cette terrible attaque. Plusieurs dizaines d’étrangers font partie des victimes, représentant 19 nationalités différentes, dont une jeune suédoise, à laquelle nous pensons ici.

Mais nous pouvons aussi être fiers de la façon dont la France et les Français ont fait face en se mobilisant dans la dignité et surtout dans l’unité, unité de la population et des responsables politiques, de la bravoure de nos forces de l’ordre et du dévouement des services de secours. Et s’il y a eu tant de tragédies individuelles, il y a eu aussi beaucoup de belles histoires ou de simples gestes de solidarité, de courage, d’humanité. Aujourd’hui, nous sommes déterminés à nous battre pour notre sécurité mais aussi notre liberté et nos valeurs. Je cite maintenant le Président de la République devant le congrès, lundi dernier : « notre démocratie a triomphé d’adversaires bien plus redoutables. Les terroristes croient que les peuples libres se laisseront impressionner par l’horreur. Il n’en est rien et la République française a surmonté bien d’autres épreuves. Elle est toujours là, bien vivante. Il en sera de même cette fois encore. Le peuple français est un peuple courageux qui ne se résigne pas. Donc, dans cette période si difficile, si lourde, où nos concitoyens ont ressenti l’effroi, ils doivent garder leur sang-froid, faire preuve de ces vertus de persévérance, unité, lucidité et dignité ».

Cela vaut bien sûr aussi pour notre communauté en Suède. Comme tous les citoyens résidents ou de passage, nous sommes ici sous la protection des autorités et de la police suédoise. Et j’ai toute confiance dans leur capacité à assurer notre sécurité. Dans le contexte des événements qui ont affecté la France, mais aussi du fait de l’évolution de la situation sécuritaire en Suède, l’ambassade entretient un dialogue permanent avec les responsables suédois et la police a renforcé ses mesures de protection sur les points les plus sensibles de la présence française en Suède. Cela ne doit pas nous dispenser de faire preuve de vigilance, naturellement. La sécurité de la communauté française en Suède fait l’objet d’une évaluation régulière par les services de l’Ambassade au sein d’un comité de sécurité qui regroupe notamment le député de notre circonscription consulaire, ici présent, les conseillers consulaires élus, et les représentants de diverses institutions et associations de la communauté française. Il est utile et important de garder le contact avec vos élus et avec l’ambassade et votre présence ici cet après-midi montre que l’information peut circuler très rapidement entre nous. Et surtout, continuons à profiter de la vie dans ce magnifique pays qui nous accueille.

To our Swedish friends, I want to say that It is really important and comforting for the French people living in Sweden to have this kind of event this afternoon, at a time when so many of our compatriots in France and all over the world share their grief but also show their unity and their will to confront terrorism.

Since Friday the thirteenth of November, we have been touched by the outpour of messages expressing the solidarity of our Swedish friends. From the officials, the Prime minister who came to the Embassy to sign the register of condolences, as did different ministers and party leaders. From the Swedish media which have given an impressive coverage, in quantity and quality, of these tragic events. From all these institutions which decided to illuminate their buildings in blue white and red, Globen, DN headquarters, Dramaten Theater and many others. And of course from all the individual citizens who sent messages and brought flowers and candles in front of the embassy. I do not want to be too emotional but I can tell you that when we leave the embassy at night and we see all the small lights of the candles, we are moved. So yes, really, thank you to the Swedish people.

The French people have been shaken. We are still in the time of emotion, we mourn the 130 victims of the attacks, the 352 injured, we think of their families, of all those individual tragedies. A young Swede was among the victims and I want to convey my condolences to her family. But we are also united and determined to defend our values. As the French President said on Monday and I quote him, “The acts committed in Paris are acts of aggression against our country, against its values, against its young people, and against its way of life. But our democracy has triumphed over much more fearsome enemies”. We have stepped up our operations against Daech and, domestically, we have decided to substantially strengthen the resources available to the justice system and the security forces. In this context, it is essential to increase the cooperation at the European level to defend our freedoms, and we are glad to see that we can count on the complete support of Sweden in this regard.

So, thanks to all of you and let’s stay mobilized, French and Swedes together.

And now, I would like to ask you to observe a minute of silence and afterwards to sing the Marseillaise together. Et maintenant je voudrais vous demander d’observer une minute de silence et de chanter ensuite ensemble la Marseillaise."

Modifié le 12/09/2016

Haut de page