Diplomatie suédoise

La levée de la confidentialité de la correspondance diplomatique échangée à l’époque de la chute de l’URSS et le rapport de l’Agence suédoise de la gestion publique (cf. r.p. des 17 et 18 février) sont tous deux « la preuve que les diplomates suédois devraient quitter le siège du MAE et être en poste à l’étranger » estime Dagens Industri (DI). Selon Expressen, « une réorganisation efficace du travail diplomatique permettrait [d’ailleurs] au gouvernement de ne pas fermer d’ambassades ».

Modifié le 21/02/2011

Haut de page