Crise grecque : déclarations de la Suède et de la Finlande

0DN rapporte que la crise grecque était à l’agenda de la rencontre d’hier à Stockholm entre le Premier Ministre suédois, Fredrik Reinfeldt, et son homologue finlandais nouvellement en poste, le conservateur Jyrki Katainen.
« Lors de la conférence de presse qui a suivi cet entretien, Jyrki Katainen a répondu avec prudence à plusieurs questions sur l’aide que l’UE doit apporter à la Grèce », intense sujet de débat en Finlande selon DN. Le Premier Ministre finlandais a estimé que « la Grèce pourrait utiliser ses entreprises publiques comme garanties pour le prêt d’urgence actuellement en cours de discussion  ». Et d’ajouter qu’« il serait bon que la Grèce diminue sa dette en privatisant une partie de ses propriétés publiques ».
Interrogé sur un éventuel soutien de Stockholm à la Grèce, bien que la Suède ne fasse pas partie de la zone euro, Fredrik Reinfeldt a déclaré : « Cette question concerne la zone euro, mais la Suède a tout de même un rôle à jouer à travers le FMI ». Enfin, le Premier Ministre suédois a estimé que « ce sont les Grecs, leurs élus et leur gouvernement qui devront mener à bien des réformes et faire de gros efforts pour sortir la Grèce de la situation dans laquelle elle se trouve  ».

Modifié le 28/06/2011

Haut de page