Conséquences de la situation au Moyen-Orient sur les flux migratoires

Le ministre des Migrations, Tobias Billström, publie une tribune dans Expressen sur les
conséquences de la situation au Moyen-Orient sur les flux migratoires. Il constate que plus de
300 000 personnes ont jusqu’à présent quitté la Libye, pour la plupart des travailleurs
étrangers et annonce que la Suède est préparée à accueillir plus d’une centaine d’entre eux.

Stockholm, souligne le Ministre, contribue à l’effort humanitaire et a mis à disposition 50
millions SEK et du matériel de soins. En outre, si l’ensemble des pays européens étaient
disposés à engager les mêmes efforts que la Suède, 100 000 personnes pourraient être
accueillies.

Modifié le 23/03/2011

Haut de page