Conférence internationale sur le cannabis et la santé [sv]

0A l’initiative du ministère de la santé et des affaires sociales suédois, une conférence internationale sur le cannabis et la santé s’est tenue à Stockholm les 20 et 21 novembre derniers. Réunissant pour la première fois, dans la même enceinte, décideurs politiques, experts, scientifiques et organisations non gouvernementales, cette conférence avait pour ambition de faire le point sur les recherches en cours sur les mécanismes conduisant le consommateurs à devenir plus dépendants au cannabis, les facteurs de risques, les politiques de prévention (présentation des bonnes pratiques), mais également sur les traitements médicaux destines aux consommateurs de cannabis, comme l’a rappelé Mme Maria Larsson, ministre suédoise de l’enfance et des personnes âgées, dans son discours d’ouverture. La France, figurant parmi les pays les plus consommateurs de cannabis en Europe, était représentée par Mme Danièle Jourdain-Menninger, Présidente de la Mission Interministérielle de la Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie (MILDT).

A cette occasion, le docteur Pier-Vicenzo Piazza (Neurocentre Magendie de l’INSERM à Bordeaux), soutenu par la Mission Interministérielle de Lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), a pu présenter les premiers résultats de ses recherches ayant permis d’identifier une hormone, la pregnénolone, produite par le cerveau après la consommation de quantités élevées de cannabis et qui a pour effet de contrecarrer les effets du cannabis - notamment la perte de mémoire ou de motivation.
Le centre de recherche dans lequel travaille le docteur Pier-Vicenzo Piazza a en effet pu développer des dérivés de cette hormone qui peuvent être utilisées comme médicaments, laissant entrevoir, pour la première fois, une possibilité de traitement pharmacologique de la dépendance au cannabis. Cette possibilité de traitement, bien que très prometteuse, ne saurait constituer LA réponse à tous les problèmes de santé publique et aux défis sociaux que soulève la consommation du cannabis. Comme l’a d’ailleurs rappelé prudemment le Docteur Pier-Vicenzo Piazza, ce nouveau traitement, dont le développement nécessitera encore quelques années, devra donc impérativement s’articuler avec les actions de prévention et de réduction des risques et de prise en charge psychologique des patients. Le docteur Pier Vicenzo Piazza publiera très prochainement les résultats de ses recherches dans la revue américaine Science.

JPEG
Mme Danièle Jourdain-Menninger, Présidente de la Mission Interministérielle de la Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie (MILDT).

JPEG
Maria Larsson, Ministre déléguée en charge de l’enfance et des personnes âgées. Photo : Catrin Aleby/Regeringskansliet

Modifié le 19/03/2014

Haut de page