Compte rendu du Conseil des ministres du 10 juin 2015 : la COP 21 [sv]

Le ministre des affaires étrangères et du développement international a présenté l’état d’avancement de la préparation de la conférence Paris Climat 2015, qui se tiendra au Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015.

La deuxième session de négociation sur l’accord de Paris a été ouverte par le ministre des affaires étrangères et du développement international le 1er juin à Bonn. Afin de donner, à moins de 200 jours de la conférence, une nouvelle impulsion politique à la négociation, il a annoncé son intention de tenir à Paris deux réunions ministérielles les 20 et 21 juillet, puis le 7 septembre. Il a également fait part de la volonté du Président de la République, en accord avec le secrétaire général des Nations unies, de réunir des chefs d’État et de gouvernement, en marge de l’Assemblée Générale des Nations unies en septembre.

La mobilisation des pays se poursuit : à ce jour, une quarantaine de pays - dont les 28 de l’Union européenne - représentant plus du tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre ont soumis leur contribution nationale en vue de la COP 21.

Le sommet du G7, les 7 et 8 juin dernier, a posé plusieurs jalons importants en vue de la COP 21. Les pays membres ont annoncé leurs engagements de mobiliser davantage de financements pour le climat, y compris publics. Ils ont apporté leur soutien à un objectif mondial de réduction de 40 à 70 % des émissions de gaz à effets de serre entre 2010 et 2050. Le G7 a notamment soutenu, sous l’impulsion de la France, le lancement de deux initiatives immédiates et concrètes pour lutter contre le dérèglement climatique et ses effets : la généralisation des systèmes d’alertes face aux catastrophes dans les pays les plus vulnérables et une initiative pour accélérer l’accès aux énergies renouvelables en Afrique.

L’implication des acteurs non étatiques - entreprises, villes, régions, associations, société civile - progresse également. Après une première réunion de mobilisation des villes le 26 mars à l’initiative de la Maire de Paris, les acteurs du secteur privé ont rendu public leurs premiers engagements en vue de la COP 21 lors de la semaine des « entreprises pour le climat », qui s’est tenue à Paris en mai. Plusieurs nouveaux rendez-vous internationaux auront lieu dans les mois qui viennent pour renforcer cette implication.

De nombreux évènements de mobilisation de la société civile en France et dans le monde sont programmés d’ici la COP 21. Le 6 juin s’est notamment tenu un débat sur la COP 21, réunissant des centaines de citoyens dans près de 100 pays et dans plusieurs régions françaises. Les résultats de cette consultation ont été présentés aux négociateurs lors de la session de Bonn.

L’aménagement du site de la COP 21 au Bourget est en cours. Le projet retenu répond à des exigences élevées en termes de qualité environnementale, de sécurité et de maitrise des coûts. Il est exceptionnel par son ampleur. Il permettra d’accueillir plus de 40 000 participants : 20 000 personnes accréditées, 20 000 visiteurs dans les espaces dédiés à la société civile et plus de 3 000 journalistes.

Modifié le 15/06/2015

Haut de page