Commentaires sur le sommet France-Italie

Ce sommet avait quelque chose « d’enfantin » estime Dagens Nyheter dans un éditorial. Si l’on pouvait craindre que « Sarkozy et Berlusconi se disputent, il n’en a rien été, au contraire, ils se sont auto-congratulés ». Ainsi, ils se sont « mis d’accord : aucun d’entre eux n’est responsable puisque c’est la faute des accords de Schengen ! » ironise le quotidien.

Modifié le 27/04/2011

Haut de page