Commentaires sur le sommet européen / Grèce

DN estime qu’« aucune décision décisive n’a été prise lors du sommet européen de
la semaine dernière ». SvD rapporte que les 27 ont débloqué 12 milliards d’euros
supplémentaires pour la Grèce
, à condition que le parlement grec accepte le nouveau
plan de réformes négocié par le gouvernement grec avec l’EU et le FMI. Selon DN,
Antonis Samaras, leader du parti d’opposition grec Nouvelle démocratie, a été
sermonné par ses homologues conservateurs européens lors d’une réunion en
marge du sommet, parce qu’il ne soutient pas ce plan d’austérit
é. Le Premier ministre
suédois, Fredrik Reinfeldt, a déclaré qu’« aucun homme politique grec ne pourrait être
pris au sérieux s’il affirmait pouvoir sortir le pays de la crise par des solutions
alternatives à l’austérité ». « Cela permettra peut-être de gagner des points dans
l’opinion grecque à court terme. Mais la vérité est que la Grèce a vécu au-dessus de ses
moyens pendant plusieurs années », a affirmé Fredrik Reinfeldt,
précisant que le
Grèce devrait suivre l’exemple de la Suède et de son rétablissement rapide après la crise
des années 90.

Modifié le 27/06/2011

Haut de page