Christine Lagarde à la tête du FMI

La presse rapporte l’élection hier soir de la Ministre française de l’économie à la présidence du FMI. L’éditorialiste de SvD se montre critique : « accorder davantage de place aux nouvelles puissances de l’économie mondiale est un défi de longue haleine. Mais les problèmes des vieilles puissances verrouillent actuellement la porte du FMI, qui s’est une fois de plus doté d’un chef ordinaire ». Selon lui, le chef de la Banque centrale mexicaine, « Agustin Carstens, avait plus d’expérience que C. Lagarde en matière de politique financière internationale ».

Modifié le 29/06/2011

Haut de page