COP21 - Laurent Fabius : « Nous y voilà ! » (29 novembre 2015) [sv]

Les 1 300 délégués réunis dans la salle plénière « La Loire » ont observé une minute de silence dimanche à la mémoire des attentats de Paris. Les deux co-présidents de l’ADP*, Ahmed Djoghlaf (Algérie) et Daniel Reifsnyder (États-Unis), ont souhaité une ouverture anticipée des discussions pour « permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord ».

JPEG

Le ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 Laurent Fabius a réaffirmé sa « priorité absolue de faciliter l’atteinte d’un compromis ambitieux. « Je m’engage à ce que ce processus soit transparent, ouvert à tous. Ma porte sera en permanence ouverte » a poursuivi le futur président de la COP21, avant de saluer son homologue Manul Pulgar-Vidal, président de la COP20, pour le travail accompli ensemble. « Le tandem Lima-Paris est un modèle à suivre » a d’ailleurs souligné le co-président de l’ADP Ahmed Djoghlaf.

Les délégués commenceront les discussions mardi 1er décembre, après la séquence politique avec les 150 chefs d’Etat demain (30 novembre 2015).

*ADP : le Groupe de travail de la plateforme de Durban pour une action renforcée a été créé lors de la COP17 en 2011 pour élaborer, dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, un nouveau « protocole, un autre instrument juridique ou bien un texte convenu d’un commun accord ayant valeur juridique ». Cet accord devra être adopté en 2015 pour une entrée en vigueur en 2020.

Source : SG COP21

Modifié le 14/12/2015

Haut de page