Bertrand Fragonard en Suède pour une conférence sur la protection sociale [sv]

Bertrand Fragonard, considéré comme l’un des meilleurs experts de la protection sociale en France, a donné à la Résidence, devant une trentaine d’experts suédois, mardi 21 janvier 2014, une conférence sur le thème de la dépendance des personnes âgées et ses enjeux sur le modèle social en France.

0Comme en Suède, notre système de protection sociale devra absorber une croissance d’environ 60% des personnes âgées de plus de 80 ans liée tout à la fois au vieillissement de la génération des « baby-boomers » (née après 1945) et à l’allongement continu de l’espérance de vie jusqu’en 2060. Ainsi, le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans passerait, en France, de 3 millions d’individus en 2007 à 6,1 millions en 2035 (+104%) à 8,4 millions en 2060 (+179% par rapport à 2007). Source : Institut national des études économiques et statistiques, INSEE.0

Selon Bertrand Fragonard, la dépendance pose aujourd’hui, à notre système de protection sociale, trois grands enjeux :0

1) Une solvabilisation insuffisante des personnes âgées dépendantes à travers l’allocation personnalisée à l’autonomie (APA), en raison de son mode d’indexation (sur les prix) qui ne tient pas compte du coût de la vie. Cette situation pose tout à la fois le problème de réduction progressive, dans le temps, de la capacité des personnes âgées à financer des services à domicile et donc de ne pas susciter une offre variée et performante de services à la personne.0

2) Une offre de soins inadaptée pour les personnes âgées dépendantes qui reste très perfectible en matière de prévention auprès des personnes vieillissantes (exemple des chutes) en matière de santé dont la prise en charge passe trop souvent par une hospitalisation, coûteuse et inadaptée.0

3) Absence de reconnaissance et de valorisation du travail accompli par les personnes qui soutiennent, quotidiennement, les personnes âgées vivant à domicile (l’aide aux « aidants »). Il s’agit le plus souvent de la conjointe, de la compagne ou des descendants (enfants et petits-enfants). A la différence des pays nordiques, la France est retard pour soutenir et inciter, y compris financièrement, le travail des aidants (attribution de jours de congés, dans certains cas rémunérés).0

Le coût total des besoins à couvrir, au titre de la dépendance, est estimé à environ 1% du PIB de la France, soit 20 milliards d’euros, selon Bertrand Fragonard, soit un montant équivalent à celui que la Suède devra mobiliser pour ses aînés.0

Bertrand Fragonard est auteur de « Vive la Protection sociale » Ed : Odile Jacob – septembre 2012.0

JPEG
L’Ambassadeur de France en Suède, M. Jean-Pierre Lacroix at tenu une allocution d’ouverture.
JPEG
M. Bertrand Fragonard devant l’audience suédoise.

Modifié le 19/03/2014

Haut de page