Avenir du parti du Centre : quel nouveau leader ?

0La journée d’aujourd’hui est consacrée au Parti du Centre. Les quotidiens n’accordent quasiment pas une ligne à celle qui, ce soir, s’exprimera au nom de son mouvement : l’actuelle leader du Parti, Maud Olofsson. Ils n’ont d’yeux que pour son possible successeur à la tête des centristes : Annie Johansson, députée, porte-parole pour les questions économiques. « Elle est clairement la favorite pour succéder à Maud » titre Svenska Dagbladet. «  Elle a le soutien de 21 districts, contre 16 à sa concurrente immédiate, l’actuelle Ministre des Transports, Anna-Karin Hatt  » croit savoir Dagens Nyheter. « Je me sens tout à fait prête à prendre en main le parti : j’aime la politique et j’aime diriger » déclare la nouvelle « princesse héritière » au reporter de DN.

« Cette année, le Centre et les Libéraux se sentent un peu coincés entre les Modérés, qui ont parlé lundi, et les Sociaux-démocrates, qui interviendront dimanche » écrit l’éditorialiste de DN. « C’est difficile de se retrouver au milieu, un peu à l’étroit, dans l’ombre des grands. Difficile dans une telle position de se faire entendre  ; facile, en revanche de se faire oublier ». D’où l’article hier de SvD sur la possible défection du centre, désireux de quitter l‘Alliance. « A relativiser tout de même : Maud Olofsson et d’autres éminentes personnalités du mouvement se sont empressées de démentir ces informations » indique Expressen. « Mais plus la situation sera difficile pour l’Alliance, minoritaire au Parlement, plus les petits partis continueront à flirter avec la barre des 4%, et plus on lira des articles sur leur désir d’autonomie » poursuit le commentateur. « Le Centre et les Chrétiens démocrates souhaitent occuper davantage de place au sein de l’Alliance », écrit l’éditorialiste de Svenska Dagbladet. « Le Centre aimerait promouvoir ses propres idées : par exemple, en faisant connaître ses positions à l’avance sur tel ou tel projet du gouvernement ». « D’un parti de gouvernement, nous souhaitons devenir un parti de proposition, en mettant en avant des projets qui correspondent à nos valeurs propres  » a déclaré Annie Johansson à SvD.

Modifié le 07/07/2011

Haut de page