Attentat islamiste de Stockholm : l’enquête avance

Les services secrets suédois (SÄPO) sont sur place en Ecosse pour assister la Police écossaise dans l’enquête sur le complice présumé du kamikaze de Stockholm, arrêté cette semaine, selon les sources du Dagens Nyheter. La Police écossaise aurait du mal à établir l’identité de cet homme, qui s’est probablement servi de plusieurs noms différents. Selon Expressen, il aurait dit à certains voisins qu’il venait de Koweït, à d’autres d’Iraq. Selon la presse écossaise, l’homme suivait une formation pour devenir infirmier. La Police n’a ni confirmé ni infirmé ces informations. Le suspect pourra être placé en garde à vue pour une durée allant jusqu’à deux semaines selon la législation britannique.

Sur ce sujet, voir aussi la revue de presse du 9 mars.

Modifié le 10/03/2011

Haut de page