Affaire Assange : liens entre l’une des accusatrices et la police

Selon Expressen, l’officier de police en charge des interrogatoires dans l’affaire Assange connaitrait l’une des jeunes femmes à l’origine des poursuites contre le fondateur de WikiLeaks. En outre, il aurait, sur Facebook, ouvertement critiqué Assange et pris position pour l’avocat des jeunes femmes.

Modifié le 10/03/2011

Haut de page