Affaire Assange

Le Premier ministre Fredrik Reinfeldt « déplore la mauvaise image de la Suède, véhiculée dans le sillage de l’affaire Assange et défend le système judiciaire suédois » souligne Svenska Dagbladet. « La justice suédoise est indépendante » a rappelé M. Reinfeldt à l’agence de presse TT. Le PM regrette les accusations de la défense d’Assange « pour défendre son client, elle donne une description condescendante du système judiciaire d’un autre pays. Mais toute personne vivant en Suède sait que ce n’est pas vrai. D’autre part, les abus sexuels et les viols doivent être punis ». Selon la presse, la décision sur l’extradition de M. Assange risque de tarder.

Modifié le 09/02/2011

Haut de page