Adaptation au vieillissement en Suède : voyage d’étude de la députée française M. Pinville

Dans le cadre de la mission de comparaison internationale qui lui a été confiée en octobre dernier par le Premier ministre sur « la prévention et l’adaptation au vieillissement dans d’autres pays », Madame Martine Pinville, députée de la Charente, s’est rendue en Suède du 3 au 5 décembre, accompagnée de Monsieur Guillaume Malochet, membre du Centre d’analyse stratégique, après s’est déplacée en Espagne et au Québec.

A l’occasion de ce déplacement en Suède, Madame Martine Pinville a pu prendre connaissance des appartements « témoins » conçus par l’Institut suédois des technologies d’assistance (Swedish Institute of Assistive Technology), destinés à favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées (mobiliers ergonomiques et dispositifs de surveillance à distance des personnes âgées).

JPEG
(Visite d’un appartement de démonstration élaboré par SIAT)

Madame Pinville a aussi pu échanger à l’occasion d’un déjeuner avec deux parlementaires suédoises, Mesdames Barbro Westerholm (parti libéral) et Catharina Bråkenhielm (parti social-démocrate) qui ont insisté sur les actions de prévention, afin notamment de prévenir les risques de chutes des personnes âgées, en collaboration avec les collectivités locales (voirie, etc.…). Madame Martine Pinville a pu également visiter un centre d’accueil pour les personnes âgées et leurs personnes proches (aidants), gérée par la ville de Stockholm, dont la mission principale s’apparente à celle d’une « maison de quartier » proposant des activités (cuisine, visites culturelles, etc…). Ce centre a aussi pour particularité de proposer des visites à domicile avec une thérapeute, accompagnée d’un chien, spécialement entraîné et destiné à inciter les personnes âgées à participer aux activités proposées par le centre.

JPEG
(Rencontre avec Saba, chien thérapeuthe au centre d’accueil pour les personnes âgées et leurs proches)

Madame Pinville a en outre pu prendre connaissance des travaux scientifiques menés par les deux centres de recherche sur les personnes âgées : ARC (Aging Research Center) et Äldrecentrum. Les résultats des recherches présentés à la mission soulignent en particulier l’importance des relations sociales (avec la famille et les amis proches), comme facteurs permettant de reculer la survenance de maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer. Mme Pinville a pu enfin échanger avec M. Stefan Ackerby, économiste au sein de l’Association des communes et des régions (SKL) qui rappelé combien les collectivités locales étaient impliquées dans la prise en charge des personnes âgées (les régions pour les dépenses de soins et les communes pour l’accompagnement, le maintien à domicile et l’accueil des personnes âgées), ce qui constitue d’ores-et-déjà un enjeu tout à la fois social et financier, le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans devant doubler en 2050 en Suède (près de 1 million)

JPEG
(Expérience du blizzard suédois avec - de gauche à droite - Pascale Lacroix, interprète, Martine Pinville, députée de la Charente, Guillaume Malochet, chargé de mission au Centre d’analyse stratégique, Eva Bonnard, interprète et Fabrice Perrin, conseiller social aux ambassades de France en Suède, Norvège, Finlande et Danemark)

Modifié le 03/01/2013

Haut de page