16/10/2009 : Intensification de la coopération bilatérale franco-suédoise

Valérie Pécresse et son homologue suédois, Tobias Krantz, ont signé, en marge de la réunion informelle des ministres européens en charge de la recherche, une déclaration d’intention visant à intensifier la coopération franco-suédoise dans le cadre des activités de recherche et de développement en science, en technologie et en matière d’innovation.


Umeå - Valérie Pécresse
16 octobre 2009

Les ministres ont convenu de définir des projets scientifiques conjoints et de participer ensemble à la construction de l’Espace européen de recherche, en particulier dans les secteurs suivants :

- sciences des accélérateurs et des neutrons
- Energies nucléaire et renouvelable, changements climatiques
- Physique nucléaire et des hautes énergies
- Espace

Concernant les trois premiers secteurs, les ministres encouragent les organismes de recherche, tant français que suédois, à conclure des accords spécifiques d’ici la fin de l’année 2009, et à établir des projets de R&D notamment dans les domaines de la neutronique au Laboratoire Léon Brillouin à Saclay, du climat et de l’environnement au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement sur le plateau de Saclay ainsi que sur les accélérateurs en collaboration avec le C.E.A. et le C.N.R.S. Les ministres s’engagent aussi à augmenter la participation suédoise au Réacteur Jules Horowitz. Ces coopérations seront initiées dès le début de l’année 2010, avec un accroissement progressif des financements en provenance de Suède.

Cette nouvelle étape de la coopération franco-suédoise fait notamment suite au retour de la Suède dans le programme Ariane et à la participation de la France dans le projet de Source européenne de spallation (ESS) qui sera établi à Lund.

Enfin, cet accord vise à faciliter la mobilité des chercheurs notamment par le biais de programmes bilatéraux spécifiques de soutien à la coopération, et leur accès aux installations, et équipements de recherche.

La coopération bilatérale franco-suédoise


Coopération scientifique

- La collaboration franco-suédoise inter-organismes de recherche est variée et efficace, et concerne principalement les organismes spécialisés sur des thématiques précises comme par exemple l’INRA en matière de forêt, d’agro-alimentaire, de physiologie animale, l’lNRETS pour l’acoustique et la gestion du trafic, l’INRIA, et l’INSERM.
- Une grande partie des coopérations franco-suédoises est financée par des programmes européens, pour lesquels la France est un partenaire recherché par les suédois : C.N.R.S., CNES (dans le cadre de l’ESA), INRIA, ANVAR, INSERM. 

Coopération universitaire

- Plus de 60 accords de double diplômes et plus de 300 accords d’échange (dont les accords Erasmus) entre établissements d’enseignement supérieur français et suédois sont recensés.
- De nombreux échanges ont également lieu, notamment par le biais de cotutelles de thèses.
- Un protocole d’intention bilatéral, signé en 2007, prévoit le lancement d’un appel d’offres visant à cofinancer sur 3 ans la mise en place de diplômes en partenariat franco-suédois (« masters conjoints »)

JPEG - 667 ko

La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a a rencontré de jeunes chercheurs français au centre de biologie végétale d’Umeå (UPSC) le 16 octobre 2009

- source : ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche

Contact :
Mission scientifique, Ambassade de France en Suède
sciences@ambafrance-se.org – tél. 08 – 45 95 390

Modifié le 18/03/2016

Haut de page